Au Cyber CAF', surfer sur Internet, c'est gratuit - Aipm-meaux

Au Cyber CAF', surfer sur Internet, c'est gratuit

AIPM - internet - Meaux

Au Cyber CAF', surfer sur Internet, c'est gratuit

Source : LE PARISIEN -- Date : 14-12-2017 15:07:32 -- N°: 11 -- Lu : 225 fois -- envoyer à un ami

image -- Au Cyber CAF', surfer sur Internet, c'est gratuit

Meaux, samedi. L’anniversaire d’une des bénévoles a été l’occasion de faire le point sur les activités de l’association, présidée par Kelly Bindickou (gilet rose). (LP/Guénaèle Calant.)

Kelly Bindickou, le président de l'association intercommunale du pays de Meaux (AIPM), ne cache pas sa satisfaction. Le local de l'association, niché au pied d'un bâtiment de la rue Louis-Blériot dans le quartier de Beauval, ne désemplit pas depuis le début de l'année. Et pour cause : la Caisse d'allocations familiales (CAF) y a installé un relais pour accueillir les personnes voulant effectuer leurs démarches de prestations familiales sur Internet. Charge à la CAF, ensuite, de prendre rendez-vous avec elles.

Les chiffres sont éloquents : en avril, 171 habitants de Meaux ou de villes alentour ont poussé la porte du Cyber CAF' pour utiliser les ordinateurs mis à leur disposition gratuitement. En mars, ils étaient 253. Certains viennent s'initier à l'informatique ou consulter des offres d'emploi, d'autres demandent des attestations ou rédigent des lettres de motivation. Un dispositif qui permet de désengorger les locaux de la CAF, qui se repose sur 33 partenaires en Seine-et-Marne pour réduire la fracture numérique.

Claude, 58 ans, qui habite « juste au-dessus », est déjà venu « rédiger des CV pour sa fille ». Outre son président « ingénieux », il souligne l'aide précieuse apportée par une bénévole de l'AIPM, qui aiguille les visiteurs perdus face à un ordinateur. D'autres viennent profiter d'une machine à titre personnel. Claude Jonel Zingoula, 22 ans, est des plus assidus : il a pu rédiger un recueil de poésies, « Ma Lyre et moi », récemment publié. « Je viens aussi d'éditer une tragédie. J'ai tout écrit ici ! »

Mais l'AIPM, c'est aussi une association qui aide les personnes seules, âgées et handicapées à sortir de l'isolement. Samedi, le président organisait une fête pour l'anniversaire d'une bénévole, Françoise Becue, âgée de 76 ans. Arrivée en compagnie de son fils, elle ne cachait pas son émotion.

« Chacun peut donner un peu de soi », estime Gaspard, bénévole de 68 ans, dont le visage s'illumine lorsqu'il raconte comment il a aidé une dame âgée, qui n'avait plus de télévision à cause du récent changement de décodeur : « Elle se sentait encore plus seule qu'avant. Elle était tellement contente que nous réglions le problème qu'elle a rappelé pour qu'on lui fixe son détecteur de fumée ! »

.
.
Guénaèle Calant

via LE PARISIEN